Quelles formations pour devenir détective privé ?

Les formations pour devenir détective privé sont de deux ordres, il y a la formation de terrain et la formation traditionnelle. La première formation est prodiguée par l’institut de formation des agents de recherche (IFAR) et l’école supérieure des agents de recherches privées (ESARP). La formation à l’université permet d’obtenir un titre de niveau II au RNCP pour éventuellement poursuivre plus loin les études.

 

Il y a plusieurs types de diplômes ou certifications recensé pour exercer le métier de détective. Le premier niveau est la certification de qualification professionnelle (CQP) enquêteur agent de recherches privées équivalent d’un BEP qui se prépare au sein de l’ESARP ou de l’IFAR. Le deuxième niveau est une qualification de responsable d’investigations et d’opérations de recherches privées (équivalence de bac +2) donné par l’IFAR à Montpellier ou l’ESARP à Paris. Et enfin on peut préparer un troisième niveau, une licence professionnelle « activités juridiques, directeur d’enquêtes privées » délivré à Paris II Panthéon Assas ou une autre licence professionnelle « activités juridiques, spécialité agent de recherches privées » délivré à l’université de Nîmes.

 

Les formations les plus recommandées sont celles qui se déroulent au sein de l’ESARP de Montpellier ou Paris ou de l’IFAR car elles sont plus denses avec 700 heures d’enseignement contre 370 heures pour les licences.

 

Il est important de suivre une formation continue pour se tenir au courant des évolutions réglementaires et déontologiques. D’ailleurs depuis 2015, le détective est tenu de se former en continu pour renouveler sa carte professionnelle. L’IFAR propose un séminaire une fois par an lors d’un congrès et l’ESARP en partenariat avec l’ENSP (institut national supérieure de police) et l’INHESJ (institut national des hautes études de la  sécurité et de la justice) suggère des modules de formations : administration de la preuve en droit du travail, principes de l’administration de la preuve dans une procédure de divorce, déontologie applicable aux acteurs de la sécurité privée, recherche de personnes disparues, profession d’ARP, élaboration d’un rapport de mission, lutte contre le travail dissimulé.